Stérilet et cancer du col


Selon une étude publiée on line le 7 novembre dans Obstetrics & Gynecology [1], le stérilet (ou DIU : dispositif intra-utérin) réduirait d’un tiers le risque de cancer du col de l’utérus, les auteurs (Victoria Cortessis et coll., clinical preventive...

Selon une étude publiée on line le 7 novembre dans Obstetrics & Gynecology [1], le stérilet (ou DIU : dispositif intra-utérin) réduirait d’un tiers le risque de cancer du col de l’utérus, les auteurs (Victoria Cortessis et coll., clinical preventive medicine, Keck School of Medicine, University of Southern California) avançant que le DIU génère une réponse immunitaire intra-utérine anti-spermatozoïdes mais aussi anti-HPV, notamment des souches cancérogènes. De ce fait, l’insertion d’un stérilet se justifierait chez les jeunes femmes ayant dépassé l’âge recommandé de la vaccination anti-HPV et n’étant pas porteuses du virus, suggèrent-ils [car il n’existe pas encore de vaccin thérapeutique]. D’où l’importance de vacciner avant le premier rapport sexuel – et justifie les recommandations de vacciner les filles dès 11 ou 12 ans, le vaccin générant « une robuste réponse ». En effet, disentils, le HPV est si répandu qu’une jeune femme court le risque de le contracter dès le premier rapport sexuel [d’où la recommandation aux USA de vacciner aussi les garçons- NDLR]. Les auteurs admettent que la
fonction « protectrice » du DIU n’est qu’une association entre prévalence du cancer et présence du stérilet, donnée issue de 16 études publiées, des recherches plus poussées sont nécessaires avant de le « prescrire » à titre préventif.

 

Jean-Marie Manus.

[1] Cortessis V, Rabin j, Lichtenfeld L. IUD May Lower Cervical Cancer Risk. Obstetrics & Gynecology, Nov. 7, 2017, online.

 

Pour en savoir plus
https://medlineplus.gov/news/fullstory_169560.html